Le Yoga en classe c'est pas sorcier!

 

 

Il y a quelques mois je suis retournée à l'école primaire. Il y avait longtemps que je n'avais pas observé à quel point les enfants sont réceptifs au yoga. Et à quel point il est simple de mettre en place une petite routine, même si on n'est pas professeur de Yoga. Bien sûr, si l'école de votre enfant a les moyens de se payer un intervenant spécialisé c'est génial…mais bon, je ne crois pas que l'école de la république soit en ce moment en train de surfer sur le bien- être en classe ou du moins sur son financement. Je ne lui jette pas la pierre! chacun sont boulot.

Par contre, je ne peux m'empêcher de penser à ses directeurs de structures, ses enseignants motivés à l'idée d'expérimenter de nouveaux outils pour ramener un peu de paix, de dialogue à l'école. Je ne peux m'empêcher de penser à ces enfants épuisés par trop d'activités, trop d'écrans, pas assez d'écoute. Ces enfants aux emplois du temps de ministres! je suis consternée d'entendre le récit de ces parents meurtris d'êtres les témoins des souffrances scolaires de leurs enfants harcelés, harcelants.

Et je me dis qu'il y a des choses à essayer, que capituler maintenant c'est subir demain.

Je suis donc retournée en classe il y a quelques mois. La dernière fois c'était en 2000 à Marcinelle en Belgique et dans une classe d'enfants qui venaient de débarquer dans ce pays et ne parlaient pas encore belge. Et bien à 20 ans d'intervalle , ce qui parait une éternité pour ma fille de 7 ans mais qui pour nous les adultes n'est rien du tout, le bilan est impressionnant. Il y a 20 ans dans une classe de maternelle de petite, moyenne et grande section mélangée, dans des quartiers assez défavorisés et avec des enfants qui ne comprenaient pas tous cette langue, je suis retournée à l'école pour faire ce que j'ai fait il y a quelques mois dans une école plutôt favorisée pour des enfants de CP.

J'ai trouvé des enfants épuisés pour certains mais surtout des enfants présentant de grandes difficultés à écouter une consigne, la respecter. Des enfants quasi incapables de rester concentrés, d'écouter, d'attendre leur tour, de ne pas couper la parole. Alors bien sûr on l'a fait cet atelier de yoga grâce au concours des superbes enseignantes, grâce à ces enfants attachants mais ça m'a laissé un sentiment étrange.

Voilà pourquoi je me propose de vous "offrir" quelques fiches " d'exercices " simples à mettre en pratique dans la classe de vos enfants ou dans votre école.

Essayez, juste pour voir...on ne sait jamais!

Si vous avez des questions, des remarques, envoyez moi un mail et je ferai mon possible pour essayer de vous éclairer et de recevoir votre éclairage!

 

LA POSTURE DE L'ARBRE

 

Objectif :

C’est une posture qui demande beaucoup de concentration et de patience aux enfants. Elle développe leur équilibre et leur force. On l’utilise avant un exercice qui requière de la concentration et pour écouter les consignes attentivement. On prend la posture des deux côtés du corps pour exercer les deux hémisphères du cerveau.

Consigne :

on s’installe confortablement dans la posture, les paumes de mains jointes et on respire tranquillement. Quand on est un arbre bien stable, on étire nos branches vers le ciel pour caresser les nuages.

Variante :

si l’on veut développer l’esprit d’équipe, le soutient entre camarade, la capacité d’être « responsable » de soi et de l’autre. On pratique la posture à deux, côte à côte, bien calme, on s’entraide. Les enfants aiment sentir qu’ils travaillent en équipe et qu’ils peuvent aider leur partenaire. On l’utilise avant un travail de groupe pour favoriser l’écoute ou après un conflit dans la cours de récréation.

 

 

LA RESPIRATION DE LA TROUSSE

 

Objectif :

se détendre, s’apaiser, se ressourcer après les efforts ou avant les efforts. Travailler sur les émotions négatives de la journée de classe.

Consigne :

dans un premier temps (et dans le cadre d’un atelier qui s’inscrit dans le temps), travailler avec un doudou, un petit coussin, quelque chose de rassurant et doux. Allongé sur le dos, sur un tapis de préférence afin que chaque enfant ait son espace propre et qu’il ne soit pas tenté de discuter avec ses camarades. On ferme les yeux et on respire profondément. On inspire par le nez et on expire en prononçant HHHHHAAAAAA tout en douceur. Puis on dépose un doudou sur le ventre et on se concentre sur la sensation du doudou qui monte vers le ciel à l’inspiration et redescend dans le ventre à l’expiration.

Ensuite on pourra travailler avec une trousse, une calculatrice, un accessoire scolaire du quotidien. Le but est que l’enfant en difficultés avec l’école puisse retrouver une sensation agréable et sécurisante avec un accessoire d’habitude perçu comme anxiogène ou inintéressant.

On invite ensuite les enfants à écouter le silence.

 

 

LA POSTURE DU BEBE

Objectif :

ramener le calme, récupérer de l’énergie, se sentir en sécurité. Cette posture va aider les enfants à se canaliser et se détendre. Elle favorise l’expiration et l’introspection. Pour certains enfants, il est très compliqué de pratiquer cette posture. Elle peut les sortir de leur zone de confort s’ils ont l’habitude de se recentrer sur autre chose qu’eux même ( TV, tablettes, copains…). Dans ce cas, il serait bienvenu de mettre une musique ou de raconter une courte histoire pour les aider à accepter ce « silence ».

Consigne :

on s’installe confortablement, les fesses sur les talons, les bras en avant ou en arrière, on respires quelques instants profondément. Une énergie nouvelle et canalisée fait disparaître la fatigue.

Variante :

on peut demander aux enfants de travailler deux par deux pour favoriser le travail d’équipe et la concentration. Tête contre tête, on doit essayer de sentir la respiration de l’autre. Si on y arrive pas, on doit encore plus se concentrer pour y arriver. L’un des enfants peut aider l’autre à mieux ressentir sa respiration en s’appliquant encore plus à respirer.

 

LA MEDITATION SO'HAM

Assis au bureau ou en tailleur au sol, je dépose mes mains sur mes genoux. Mes index repliés sur le pouce. Comme si c’était deux petites gouttes d’eau déposées sur mes genoux. Je ferme les yeux et je peux imaginer que je suis une magnifique fleur de lotus qui flotte à la surface de l’eau.

Pour inspirer, j’imagine que j’aspire à la paille le son SO et pour l’expire je prononce le son HAM en prononçant bien toutes les consonnes.

Je suis calme.

Après la cantine, avant une dictée

 

 

LA RESPIRATION DE L'ABEILLE

 

Objectif :

Pour canaliser les enfants, les détendre et leur permettre d’évacuer un « trop plein » d’énergie ou d’émotion. La pratique de son les apaise et leur permet de se détendre avant un exercice qu’ils redoutent ou après une pause de récréation qui les a excités.

Consigne :

en tailleur au sol ou assis à son bureau, les yeux fermés, on imagine qu’une abeille ou un bourdon bourdonne dans notre tête. On sent les vibrations dans notre corps. Puis la maîtresse fait le chef d’orchestre des abeilles en proposant différentes intensités de bourdonnement jusqu’à l’éteindre complètement en fermant les poings. Ils seront prêts pour écouter !

Variante :

il arrive qu’un enfant soit plus "turbulent "qu’un autre, plus timide...lui donner le rôle de chef d’orchestre peut le canaliser ou l’apaiser.

Bonne journée!

Reprise des cours deuxième semaine de septembre! Des nouveautés! un nouveau lieu de pratique! De nouveaux créneaux! Un nouveau tarif! Venez faire un tour sur le site pour connaître toutes ses nouvelles informations puis...ne tardez pas! Comme chaque année, et malgré de nouveaux horaires, les places sont vites prises...

 

 

Voici le nouveau planning….

 

Comme chaque année, je vous suggère de me prévenir au plus tôt de votre désir ou non de vous inscrire pour réserver vos places. Il n'y a que 10 élèves par cours….