Comprendre le rôle du foie, cure de vitalité ou détox, plantes et aliments -clefs

 

 

Notre environnement moderne n’est plus naturel. Nous vivons, pour la plupart, en milieu urbain où la pollution sévit. Que cela soit dans l’air, dans l’eau ou dans nos aliments, les produits toxiques sont omniprésents. Ils sont même dans nos cosmétiques, nos produits nettoyants, nos meubles et matériaux de notre maison. Des polluants s’accumulent dans nos tissus adipeux en remontant la chaine alimentaire et en se transmettant à notre progéniture. Des analyses ont démontré que plus de 200 produits chimiques différents étaient présents dans le cordon ombilical du fœtus. Les phtalates, les pesticides, les hydrocarbures polycycliques s’insinuent dans notre organisme et nuisent à notre santé. On estime que plus de 700 nouveaux produits chimiques sont introduits chaque année. L’exposition à ces toxiques jouerait un rôle dans l’apparition de différentes maladies. Tous ces polluants et nouveaux produits chimiques son un ajout substantiel à l’élimination des toxines endogènes issues du métabolisme même. Il y a de quoi surcharger nos éboueurs que sont nos émonctoires! Ajoutez à cela les médicaments, l’alcool, les excès de table, la malbouffe et vous comprendrez qu’un petit coup de main serait bien apprécié de notre corps pour procéder à ce nettoyage. Les changements de saison sont la période tout indiquée pour le faire de façon plus soutenue.

 

Comprendre le rôle du foie

 

On appelle émonctoires nos organes éboueurs dont la principale fonction est l’élimination des déchets ou toxines. Ce sont les poumons, les intestins, les reins, le foie et la peau. Le foie est l’organe émonctoire le plus important, il s’occupe de plus de 300 fonctions. Son rôle principal est de filtrer le sang et de détoxifier. Il produit aussi la bile, environ 1 litre par jour. La bile sert à transporter les métabolites ou déchets à l’extérieur du corps via les intestins. La bile aide aussi à l’émulsion et absorption des acides gras et vitamine A, D, E, K. Elle transporte le cholestérol, des hormones, débris de globules rouges et des toxines solubles dans le gras.

La détoxification du foie comporte 2 phases. La phase 1 métabolise les toxines à partir du système enzymatique cytochrome p450 qui transforme les toxines et les solubilise. Certaines personnes, selon leur disposition génétique, leurs expositions aux toxiques ou leur statut nutritionnel ont une phase plus ou moins active. Cette phase pour bien fonctionner nécessite certains nutriments : zinc, cuivre, magnésium et vitamine C.

La phase 2 implique un processus de conjugaison des substances toxiques pour les neutraliser et les éliminer par la bile ou par l’urine via les reins. Il existe 6 voies de conjugaison. Pour être activés, les enzymes impliqués dans ces voies ont besoin de co-facteurs et nutriments que l’on obtient par notre alimentation. Par exemple, le sélénium, le soufre, molybdène, vitamine A et des acides aminés. Des acides aminés comme la cystéine sont essentiels à la synthèse du glutathion, un antioxydant au rôle clef.

 

Avez-vous un foie surchargé?

 

L’alimentation joue un rôle majeur pour apporter les nutriments essentiels à la détoxification hépatique. Autant pour assurer la qualité biliaire que pour soutenir ses phases. Plus l’environnement est source de toxiques plus la charge de travail est grande pour le foie. Ajoutez à cela une alimentation déficiente et l’expression ¨surcharge hépatique¨ ou ¨foie encrassé ¨ prend tout son sens. Il existe plusieurs maladies reliées à une surcharge du foie et l’accumulation de toxines : stéatose, cirrhose, troubles neurologiques, goutte, etc. Saviez-vous que la médecine conventionnelle utilise certains suppléments naturels dans le cas d’intoxication aigue? Le NAC et le charbon activé, en l’occurrence, sont couramment utilisés.

Le foie détoxifie notre organisme certes, mais il a besoin qu’on lui fournisse ses outils. Voici quelques signes vous indiquant que votre foie est surchargé : migraines, lourdeur digestive, langue chargée, fatigue, sensibilité aux parfums, allergies, langue pâteuse, mauvaise haleine, constipation/diarrhée, teint jaunâtre, réveils nocturnes entre 11h et 3h, spm, eczéma, kystes, asthme, difficulté à digérer les graisses, hémorroïdes, problèmes oculaires, démangeaisons.

 

Ça commence dans les intestins

 

Comme nous l’avons vu plus haut, la bile va transporter des toxines et les larguer vers l’intestin qui les éliminera par les selles. La constipation encourage l’accumulation des toxiques et toxines. Pour éviter leur réabsorption, nos intestins ont intérêt à bien fonctionner. On dit, en naturopathie, que le premier émonctoire à ouvrir est donc l’intestin. Avant d’entreprendre quelque cure que ce soit, l’évacuation des selles doit être facile et régulière sinon aucune amélioration ne se fera sentir. Un bon apport en fibre d’au moins 25 g par jour est recommandé. Les fibres que l’on retrouve dans les fruits, légumes, grains entiers et oléagineux vont favoriser l’élimination. Il est aussi essentiel de bien s’hydrater. Pour les naturopathes la fonction intestinale est au cœur du maintien de l’homéostasie. La digestion doit être optimale pour une bonne assimilation des nutriments. Après tout, nous sommes ce que nous mangeons.

 

Cure détox ou cure vitalité?

 

L’expression cure de détox est souvent employée auprès de coaches du mieux-être. Les produits offerts en magasin et les cures proposées par des gens non-formés peuvent s’avérer inefficaces ou occasionner certains effets indésirables. Elles sont d’ailleurs proscrites aux femmes enceintes, allaitantes et aux nourrissons. Certaines conditions médicales et la prise de médication peuvent constituer des contre-indications. Ces cures peuvent être composées de plantes laxatives et drainantes qui vont stimuler les émonctoires. Pour entamer ces processus dynamiques, il faut posséder la vitalité et l’énergie nécessaire. De surcroit, elles peuvent être incomplètes pour assurer adéquatement une vraie détox.

 

Ces cures toute-faite ne tiennent pas compte de l’individualité biochimique. Chaque personne est différente avec ses besoins qui lui sont propres. Un naturopathe compétent vous dira qu’un bilan de vitalité est essentiel avant d’entamer une cure. Les longs jeûnes qui faisaient partie autrefois des cures de détox ne sont plus recommandés de nos jours. Les jeûnes intermittents et les monodiètes sont bénéfiques si votre niveau de vitalité est adéquat et à condition de ne pas souffrir de dénutrition. Ils sont rarement suffisants car tous les nutriments qui assurent la phase 2 ne sont pas présents en quantité optimale.

 

Les plantes bienfaitrices

 

Ce qui est embêtant concernant le principe des cures détox, est la méconnaissance qui l’entoure et la confusion qu’il suscite. On laisse sous-entendre qu’elles vont nettoyer le corps. Ce n’est pas tout à fait juste comme vous l’aurez constaté car c’est le foie qui détoxifie. Il est vrai qu’il existe des substances qui vont chélater toxines et métaux lourds, mais ce processus se fait avec supervision d’un naturopathe compétent et jamais en début de démarche.

 

Certaines plantes ont la capacité de soutenir les émonctoires en facilitant le drainage ce qui aide à éliminer les toxines. Les plantes cholagogues et cholérétiques supportent la vidange de la vésicule biliaire, la production et l’écoulement de la bile. En voici quelques-unes : pissenlit, patience crépue, artichaut, boldo, chardon bénit, curcuma, radis noir, angélique. Elles ont toutes une même particularité, un goût amer qui stimule la digestion. Les plantes hépatoprotectrices comme le chardon marie et le schisandra protègent le foie contre les radicaux libres et freine sa dégénérescence en augmentant le glutathion. Drainer c’est bien mais ce n’est pas tout.

 

Aliments-clefs

 

Des détracteurs de la détox vont affirmer qu’il ne suffit que d’adopter une alimentation équilibrée pour maintenir un foie en santé. Ce qui est juste, mais pas suffisant vu la quantité de toxiques présents dans notre environnement et notre mode de vie actuel. De plus, une alimentation optimale peut diverger d’un individu à l’autre. L’individualité biochimique est une notion prévalente en naturopathie. La nutrithéapie, un champs de pratique en naturopathie, s’occupe à reconnaitre les déséquilibres biochimiques et à optimiser la santé par une alimentation personnalisée et l’emploi de vitamines, minéraux, acides gras, acides aminés, antioxydants sous forme de suppléments.

 

Voici, pour vous, des recommandations générales pour un foie en santé. Comme l’apport en acides aminés ( à chaines ramifiés, glycine, taurine, glutamine, cystéine et méthionine) est déterminant, on doit donc s’assurer de consommer de bonnes sources de protéines en quantité adéquate. Les légumes sont d’excellentes sources de fibres, d’antioxydants, de vitamines et minéraux. Privilégiez les crucifères, carottes, betteraves, endives, chicorées, radicchios, fenouils, ails, oignons. Choisissez les aliments riches en vitamine C comme le poivron rouge, le persil et le brocoli. Les noix du Brésil comportent beaucoup de sélénium, manganèse et de zinc qui facilitent la conjugaison au glutathion. Le carvi et l’aneth aromatisent vos plats tout en soutenant la phase 1 de la détox hépatique. Les bioflavonoides contenus dans les canneberges et petits fruits ont des propriétés antioxydantes et protègent le foie.

 

En conclusion

 

Il ne sert à rien de dépenser une fortune en produits naturels une fois par année pour une soi-disant cure détox si l’on continue à fumer, à se nourrir de produits raffinés, de sucre de malbouffe l’année durant. Notre foie et tout notre organisme ont besoin d’attention quotidiennement. La capacité de détox et la charge toxique est différentes pour chaque individu et dépend de plusieurs facteurs. Un plan personnalisé est donc indiqué. Nous pouvons difficilement agir sur la génétique et l’exposition passée aux toxiques, mais nous pouvons adopter de saines habitudes de vie concernant notre alimentation et notre environnement en utilisant les moyens naturels pour supporter notre organisme. Le ou la naturopathe est spécifiquement formée pour vous accompagner dans cette démarche.

 

 

Karine Galbrand est naturopathe diplômée de L’IESN. Elle accumule plus de 1900 heures de formation et une quinzaine d’années d’expérience dans le domaine de la santé. Elle est également accompagnante périnatale et consultante en lactation certifiée de l’IBLCE. Elle pratique en bureau à Ahuntsic.

 

Pour prendre rendez-vous écrivez à karinegalbrand@gmail.com

Des reçus pour assurances sont disponibles.

 

 

Veuillez noter qu'en aucun cas les informations contenues dans ce texte ne visent à remplacer un traitement médical ou une consultation avec un-e professionnelle de la santé. Les informations qui s'y trouvent ne sont pas exhaustives et certaines précautions

s'appliquent (allergies, interactions, certaines conditions, bébé, grossesse etc). Le contenu de ce texte est informatif et les renseignements qui s'y trouvent ne doivent pas être utilisés à des fins de traitement. Une consultation avec un-e naturopathe est recommandée.

Updated: avril 9

Les remèdes essentiels à avoir sous la main

 

 

Soulager les inconforts est un réflexe normal. Derrière le malaise se cache un déséquilibre que le corps exprime. La naturopathie ne fonctionne pas selon le mode linéaire: symptômes=maladie=médicaments. Elle cherche plutôt la cause d'un déséquilibre. Elle croit que l'origine de ce déséquilibre est souvent relié aux facteurs naturels de santé. Sur lesquels, nous avons une influence. Le sujet de cet article, la pharmacie naturelle, ne s'inscrit pas pleinement dans la philosophie naturopathique, considérant sa qualité de démarche holistique. Mais j'ai cru bon vous informer sur l'existence d'alternatives naturelles pour des malaises légers. Certains peuvent parfois interagir avec des médicaments ou ne pas être indiqués pour des conditions particulières mais, en général, ils sont très bénéfiques pour l'organisme lorsqu'utilisés de façon adéquate. Je n’ai pas énuméré ces remèdes par classe comme on le fait pour les médicaments ( analgésique, anti-inflammatoire, antiémétique.. ), car les plantes, huiles essentielles et autres produits naturels sont complexes et difficilement classables vu leur grande polyvalence. Je vous ai sélectionné les plus accessibles et efficaces, ceux que tout le monde devrait avoir sous la main.

 

Les huiles essentielles gagnent en popularité, mais leur utilisation n’est pas à prendre à la légère. Il est toujours recommandé de consulter un-e aromathérapeute ou un-e naturopathe certifiée pour l’usage en interne. Elles sont très concentrées et des contre-indications existent. En usage externe, en voici deux que je ne saurais me passer et que je traine dans mon sac en tout temps. C’est bien le cas de le dire, elles sont vraiment mes huiles essentielles!

 

L’huile essentielle de menthe poivrée apaise la douleur. Elle s’utilise diluée à une huile végétale et n’est pas indiquée pour les enfants en bas de 3 ans. Elle facilite la digestion, aide à évacuer les gaz en cas de ballonnement et dégage les voies respiratoires. Appliquée sur les tempes en petite quantité elle soulage les maux de tête. Faites attention, elle peut être irritante pour les yeux. Elle possède des propriétés antiseptiques également. Elle aide à retrouver l’énergie lors de coup de barre et peut augmenter légèrement la tension artérielle. Antispasmodique, elle soulage également les douleurs musculaires.

 

L’huile essentielle de lavande vraie est vraiment tout usage. Son odeur suffit à calmer le système nerveux. Elle favorise le sommeil, aide la digestion, diminue l’anxiété et les migraines. Elle est anti-inflammatoire, aide à la cicatrisation et soulage les démangeaisons. Elle est aussi vermifuge. Elle peut être utilisée chez les enfants.

 

L’huile de ricin est une huile végétale à utiliser qu’en usage externe. Par voie orale, ses effets sont puissants et peuvent entrainer des réactions indésirables. Elle est indiquée en massage, pour les douleurs musculaires et lumbago, on y ajoute quelques gouttes d’huiles essentielles pour plus d’efficacité. Elle est anti-inflammatoire, elle diminue la fièvre, elle soulage les douleurs abdominales reliées aux menstruations, les ballonnements et les jambes lourdes. On l’utilise aussi pour fortifier les cheveux et pour certaines conditions de peau tel l’eczéma, psoriasis, infections, mycoses et taches brunes. Elle diminue l’apparence des cernes et fortifie les ongles. Elle offre une légère protection solaire et hydrate la peau sèche. Elle se conserve bien et longtemps.

 

Le vinaigre de cidre de pomme est de loin le remède le plus polyvalent. On l’utilise pour la cuisine aussi bien dans l’alimentation (vinaigrette, soupes) que pour le nettoyage de la maison. Par voie orale ou par voie externe, nombreuses sont ses vertus. Il facilite la digestion, il alcalinise l’organisme et il revitalise. On l’utilise en gargarisme en cas de maux de gorge. Il maintient une meilleure haleine. Il est bénéfique lors de candidose, acné, eczéma, sinusite. On l’utilise pour faire briller les cheveux.

 

Le curcuma est très à la mode ces temps-ci. On l’ajoute à nos plats, aux smoothies et aux vinaigrettes pour rehausser la saveur . On lui attribue plusieurs vertus : anti-inflammatoire, anticoagulant, analgésique, antidépresseur, anti-tumoral, antioxydant, hépatoprotecteur. Pour obtenir un résultat efficace et rapide lors de douleur, le rhizome de la plante seul ne suffit pas. Il est nécessaire de consommer un supplément issu du curcuma, concentré en curcumine. La curcumine est la substance active présente dans le curcuma qui soulage efficacement la douleur. Sous sa forme naturelle, il peut cependant aider à soulager les maux d’estomac tout comme le gingembre. Avec ce supplément, attention de ne pas prendre un médicament anticoagulant.

 

Pour les nausées et problèmes digestifs, c’est connu, le gingembre frais soulage. D’ailleurs une marque très connue d’antiémétique offre son alternative naturelle avec un extrait standardisé de gingembre sous forme de comprimé. Ce rhizome offre aussi une aide précieuse pour combattre les infections comme le rhume. Ces propriétés ressemble à celles du curcuma. Sous forme concentrée il peut interagir avec des anticoagulants.

 

Utilisé même en centre hospitalier pour des intoxications alimentaires le charbon activé est efficace dès les premiers symptômes de gastroentérites. Il éloigne les bactéries problématiques et soulage les ballonnements. Attention toutefois si vous prenez des médicaments, car il peut diminuer leur absorption et leur efficacité.

 

En plus de son goût édulcoré, la racine de réglisse à plusieurs propriétés : antihistaminique, émolliente, laxative, antispasmodique, anti-inflammatoire, hépatoprotectrice. Elle soulage les brûlures d’estomac, les maux de gorge et la toux. Elle peut aider à calmer les allergies saisonnières surtout en synergie avec l’ortie et les fleurs de sureau. C’est une plante adaptogène qui soutient vos surrénales en cas de stress prolongé. Elle est déconseillée à ceux qui souffrent d’hypertension artérielle (sous forme concentrée).

 

Le plantain (plantago major) est une plante qui pousse très facilement au Québec. On le retrouve aussi bien en campagne qu’en région urbaine. Appliqué localement, il favorise la guérison des plaies et soulage les piqures d’insectes et les démangeaisons. Sous forme d’onguent il est bien pratique l’été. En prise interne, en tisane ou teinture, son aspect astringent est bénéfique en cas de diarrhée, de rhume des foins, d’asthme et de toux. Le plantain est sécuritaire pour les jeunes enfants.

 

L’hydraste est une plante antibiotique. Vu son statut précaire, elle ne s’utilise qu’en dernier recours lorsque les autres remèdes n’ont pu être efficaces et qu’une infection persiste. Elle diminue l’inflammation, elle est astringente et immunostimulante. On peut l’utiliser lors de gastroentérite, sinusite, otite, bronchite, cystite, vaginite. Elle s’utilise aussi en usage externe sur une plaie, ulcère, eczéma ou mycose. Comme elle contient des alcaloïdes, on l’utilise sur de courtes périodes et elle est à éviter chez les bébés et pendant la grossesse.

 

Le sureau est un arbuste qui pousse au Québec. Il produit de magnifiques fleurs et baies aux multiples propriétés. Les fleurs ont une affinité pour les muqueuses et aident à éliminer le mucus. Le surreau peut abaisser la fièvre et est très sécuritaire pour les bébés et les enfants. Les baies stimulent le système immunitaire et combattent les virus. Elles diminuent la durée des symptômes du rhume et de la grippe.

 

L’Arnica est utilisée localement pour soulager les contusions, hématomes, foulures et oedèmes. Elle est anti-inflammatoire, analgésique et améliore la circulation. Attention de ne pas l’appliquer sur une plaie ouverte cependant. Elle peut être toxique en prise orale sauf en dilution homéopathique. Sous cette forme elle soulage aussi les chocs émotionnels.

 

L’aloes est une plante qu’on peut garder à la maison. Son jus est bénéfique à plusieurs égards. Son aspect astringent adoucit la peau et les muqueuses. On peut l’appliquer sur une plaie, une égratignure, une brûlure ou une peau sèche. En interne, son jus apportera un effet laxatif et soulagera les ulcères et autres inflammations du système digestif. Son effet laxatif est moins doux que celui de la réglisse.

 

Le magnésium est un des suppléments les plus recommandés par les naturopathes (lire mon article: https://www.karinegalbrand.com/blog/les-4-nutriments-essentiels-dont-vous-manquez). Il se présente sous plusieurs formes. Sous forme de chlorure, il est indiqué surtout pour les infections et troubles respiratoires. Sous sa forme citrate ou glycinate il est mieux absorbé. Le magnésium est impliqué dans plus de 300 réactions métaboliques. Il favorise le sommeil sans donner de la somnolence, car il soutient le système nerveux. C’est un must lors de périodes de stress. Voici quelques indications thérapeutiques : spm, acidité gastrique, migraine, hypertension, troubles nerveux, constipation, problèmes de glycémie, crampes, hypothyroïdie, etc.

 

Cette liste est très succincte, car la pharmacopée naturelle est vaste (phytothérapie, aromathérapie, nutrithérapie ou homéopathie). Il faut souligner que lorsqu' il y a malaise, le corps essaie de communiquer un déséquilibre qu’on doit adresser. La naturopathie offre des moyens naturels (via l'alimentation, l'hygiène de vie) à l’organisme pour qu’il trouve sa propre voie de guérison. Une démarche avec un-e naturopathe peut améliorer votre qualité de vie et vous aider à atteindre une santé optimale à condition de changer certaines habitudes de vie. Les remèdes, quels qu'ils soient, ne sont pas une panacée. Vous avez du pouvoir sur votre santé, utilisez-le!

 

Veuillez noter qu'en aucun cas les informations contenues dans ce texte ne visent à remplacer un traitement médical ou une consultation avec un-e professionnelle de la santé. Les informations qui s'y trouvent ne sont pas exhaustives et certaines précautions

s'appliquent (allergies, interactions, certaines conditions, bébé, grossesse etc). Le contenu de ce texte est informatif et les renseignements qui s'y trouvent ne doivent pas être utilisés à des fins de traitement. Une consultation avec un-e naturopathe est recommandée.

 

Karine Galbrand est naturopathe diplômée de L’IESN. Elle accumule plus de 1900 heures de formation et une quinzaine d’années d’expérience dans le domaine de la santé. Elle est également accompagnante périnatale et consultante en lactation certifiée de l’IBLCE. Elle pratique en bureau à Ahuntsic.

 

Pour prendre rendez-vous écrivez à karinegalbrand@gmail.com

Des reçus pour assurances sont disponibles.

 

 

 

 

Faites-vous le cadeau de commencer l'année du bon pied. Prenez soin de vous! J'ai réuni ici 20 conseils simples et à votre portée en matière de saine alimentation. Vous constaterez en les adoptant que votre niveau d'énergie et de vitalité augmenteront. Nous sommes faits de ce que nous mangeons ce n'est pas une révélation. La santé débute donc dans l'assiette. Faites le pas dans la direction du mieux-être et profitez de la nouvelle année en santé naturellement!

 

resolution, conseils santé, naturopathie

1- Mangez à des heures régulières vos 3 repas par jour, pour éviter les chutes d'énergie.

 

2- Mastiquez un minimum de 15 à 30 fois avant d'avaler pour bien prédigérer la nourriture, mieux assimiler les nutriments et ressentir les signes de satiété.

 

3- Favorisez une ambiance calme durant les repas, votre estomac a horreur du stress. Il se ¨fige¨ et cesse sa production de suc digestif.

 

4- Offrez-vous un déjeuner soutenant qui comprend de bonnes sources de protéines, vous aurez une meilleure glycémie et mangerez moins de glucides durant la journée ce qui facilite le maintien d'un poids santé.

 

5- Cessez le grignotage après 20h, le système digestif doit être au repos la nuit. Votre sommeil sera de meilleur qualité et votre foie pourra travailler en paix.

 

6- Adoptez l'assiette santé: la moitié est constituée de légumes de couleurs variées, le quart de protéines et l'autre quart de source de glucides complexes (grains entiers, riz brun..).

 

7- Incluez des crudités au moins une fois par jour et 2 fruits frais entre les repas, ce sont de merveilleuses sources d'enzymes.

 

8- Diminuez votre quantité de viande à 3 portions par semaine, essayez les légumineuses et le tofu. Vous ferez à la fois un geste environnemental et profiterez des bienfaits des fibres.

 

9- Consommez du poisson 2 à 3 fois par semaine. Ils sont rempli d'oméga 3. Votre cerveau en demande et vous serez de meilleure humeur.

 

10- Choisissez des aliments frais et biologiques surtout pour les produits issus des animaux. Ils contiennent plus de nutriments et moins de pesticides.

 

11- Favorisez des modes de cuisson à la vapeur, en pochoir, bain-marie ou au four pour préserver les vitamines et éviter la réaction de Maillard.

 

12- Mangez des aliments le moins transformé possible, sinon s'en tenir à une liste très courte d'ingrédients qu'on reconnait. L'industrie agroalimentaire n'a pas pour but de vous maintenir en santé mais bien de vous faire acheter...

 

13- Troquez le blé pour du millet, sarrasin, quinoa, amarante ou épeautre. La diversité alimentaire est un gage de santé.

 

14- Consommez des lacto-fermentations régulièrement (kéfir, kimchi, tamari, tempeh, miso, choucroute) votre microbiote vous remerciera.

 

15- Ajoutez des aromates fraîches à vos recettes: coriandre, basilic, aneth, thym, persil, cumin, elles facilitent la digestion. Le curcuma, le gingembre et l'ail aussi sont à consommer à volonté, ils ont plusieurs propriétés bénéfiques!

 

16- Choisissez des aliments riches en acide gras polyinsaturé ( graines de lin, de citrouille, chanvre, noix de Grenoble) pour réduire l'inflammation.

 

17- Évitez le sucre raffiné, remplacez-le par le miel, sirop d'érable ou stevia en quantité raisonnable. La liste est longue des méfaits du sucre.

 

18- Évitez les huiles hydrogénées et raffinées et optez pour l'huile d'olive première pression à froid ou huile de coco. Les huiles raffinées sont néfastes pour votre organisme elle sont dénaturées et oxydées.

 

19- Cuisinez vous-même (faites votre yogourt et votre pain, barre-tendre, muffin) pour goûter des aliments vrais et tout l'amour que vous y mettrez! Vous développerez un nouveau talent de surcroit.

 

20- Réduisez le resto en semaine en apportant votre lunch. Vous économiserez en plus de mieux manger!

 

Ces quelques conseils rapides constituent la base d'une saine alimentation. Si vous désirez avancer plus loin dans votre démarche, un-e naturopathe se fera le plaisir de vous accompagner. Après tout, elle est la spécialiste des saines habitudes de vie. Un plan personnalisé vous sera proposé pour répondre à vos besoins spécifiques. Elle pourra également vous donner des recommandations concernant les différents facteurs naturels de santé et biothérapies adaptés à vos conditions. L'alimentation est un des piliers de la naturopathie mais l'activité physique, la gestion du stress, un sommeil de qualité et un environnement sain sont tout aussi importants. La naturopathie est l'approche holistique et globale qui vous guidera pas à pas vers le mieux-être.

 

Mes meilleurs voeux du nouvel an et à la vôtre!

 

Karine Galbrand ND

Je pratique en bureau à Ahuntsic, Montréal

Pour un rendez-vous contactez-moi karinegalbrand@gmail.com

www.karinegalbrand.com