• Christelle Lebailly

 

 

On me demande souvent combien j'ai vendu d'exemplaires de mes livres. Je ne sais jamais comment réagir à ce genre de question, et les ignore la plupart du temps. Est-ce pour imaginer combien je gagne ? Pour que la personne puisse se projeter ? Être rassurée ?

Certains partagent ouvertement leurs chiffres de vente, d'autres n'en parlent jamais. Moi, j'en parle au cas par cas, en conversations privées si un ami auteur a besoin de conseils pour une première impression, pour estimer les pertes/gains d'un premier ouvrage etc. Et cela me suffisait, mais devant le nombre de demandes je pense qu'il peut être pas mal de donner certains chiffres ici pour qu'on arrête de m'envoyer des mails à ce sujet :)

 

Déjà, pour Lula et les Monstres, je vais être honnête, je ne sais pas exactement. "Comment ça tu ne sais pas ? Tous les auteurs savent combien ils vendent de livres !" Peut-être, mais moi, je suis bordélique et paresseuse dès que ça touche à la comptabilité ou à l'administratif. Donc, je sais combien j'ai gagné (car j'ai dû le déclarer), mais n'ai jamais pris la peine d'additionner les rapports d'Amazon.

En synthèse, mon premier roman m'a rapporté un peu plus de 1200€, sachant que la majorité des ventes s'est concentrée en décembre, mois de sortie, et les 1-2 mois qui ont suivi. Cela m'a permis de rembourser tous les frais engagés pour la publication, plus toute la pub payante que je mettais pour la chaîne YouTube, et peut-être un peu de marge. Aujourd'hui, j'en vends moins d'une petite dizaine par mois, entre Amazon et mon site internet.

Alors, bon ou mauvais bilan pour Lula et les Monstres ?

Déjà, il faut remettre les choses dans leur contexte. Peu de monde me connaissaient sur les réseaux sociaux, et je crois que je n'avais même pas atteint les 500 abonnés sur la chaîne. Je n'en parlais pas tant que ça, ai sûrement fait plein d'erreurs, et ai choisi de me concentrer sur ma promotion en tant qu'auteure (chaîne YouTube/réseaux sociaux).

Cependant, pour un premier ouvrage, d'une auteure sortie de nulle part, c'est plutôt positif !

 

Ensuite, j'ai sorti L'Expiation il y a quelques jours, et les choses ont été bien différentes. Ma communauté s'était agrandie, je n'ai pas répété les mêmes erreurs (j'en ai cependant commises d'autres), et j'étais mieux préparée.

Vu que je n'avais pas pris la peine de compter pour Lula, et que je recevais des demandes, j'ai bien fait attention à tenir un compte pour ce livre-ci afin de vous tenir au courant !

Donc, j'ai le plaisir de vous annoncer que pour l'instant, L'Expiation a été lu par un peu plus de 130 lecteurs. Pourquoi je ne dis pas "130 ventes" ? Parce que dedans il y a quelques milliers de pages lues via l'offre Kindle Unlimited d'Amazon, et donc j'ai fait un genre d'estimation en divisant le nombre de pages lues avec le nombre de pages estimées de mon livre selon KDP.

Bref, pour l'instant, L'Expiation m'a rapporté environ 900€. A cela, il va bien sûr falloir enlever les frais d'impression et de correction, mais en une dizaine de jours, c'est un plutôt bon bilan je pense :)

Le plus dur maintenant va être de continuer sur cette lancée ! Je ne vous le cache pas, les chiffres commencent à baisser. D'une trentaine par jour grâce à la promotion que j'ai faite (0.99€ pendant un WE), je suis passée à 5-6/jour, avec parfois des descentes à 1-2. En gros, les personnes qui me suivent régulièrement l'ont toutes acheté, et maintenant, il faut que le bouche à oreille se fasse pour que les ventes se poursuivent.

 

Voilà ! J'espère que ce bilan a répondu à pas mal de vos questions !

Je ne sais pas si j'en referai, à part peut-être à la fin de l'année (et encore rien n'est sûr), mais dites-vous que mon parcours ne sera peut-être pas le vôtre. Je vais essayer de développer les contenus pour la promotion, afin de vous montrer ce que j'ai fait, quelles ont été mes erreurs, mes trouvailles etc. Mais ce qu'il faut retenir surtout, c'est l'idée de progression. Oui, certains auteurs publient directement des best-sellers et se font un salaire dès le premier mois. Mais d'autres non, et comptent sur le fait d'être de plus en plus connu, pour être de plus en plus lu :) C'est ma stratégie : me faire connaître en tant qu'auteure, pour faire connaître au fur et à mesure mes livres. On verra si ça paye ou pas, mais lorsque je vois que j'ai plus gagné en une semaine avec L'Expiation, qu'en un mois avec Lula et les Monstres, je me dis que ça peut fonctionner !

 

 

 

  • Christelle Lebailly

 

 

Ceux qui me suivent sur les réseaux le savent, je suis une immense fan de Serge Brussolo, et ce depuis mes 12 ans. Cet auteur a la particularité d'écrire dans des tas de genres différents : jeunesse fantastique, SF, thriller, fantasy, et il représente peu ou proue mon idéal en matière de style et de créativité.

L'idée de L'Expiation m'est venue alors que je refermais un énième livre né sous sa plume. Honnêtement, je ne me souviens pas du titre. Cela faisait plusieurs mois que je n'avais rien écrit, et je m'étais lancée dans la lecture avide d'une dizaine de ses titres qui attendaient sur mes étagères.

A la fin dudit bouquin, j'ai eu cette image de Jessica, mon héroïne. Une gamine de 16 ans, complètement paumée, en lutte contre tout, et qui se retrouve à devoir se battre pour sa survie. Un personnage fort, le genre à répondre aux professeurs, provoquer des bagarres, mais qui en vérité est incroyablement fragile. Et comme souvent, mon imagination s'est emballée en cinq secondes. L'histoire se déroulerait dans une ville entre les collines, au fond d'une cuvette qui se remplit d'eau. Les routes se morcelleraient, et les bâtiments seraient aspirés par la terre. Cependant, ce n'est pas ce qui préoccuperait les habitants. Au lieu d'avoir les yeux rivés sur le sol, ces derniers redouteraient les bois aux alentours, et surveilleraient le ciel au cas où un châtiment divin s'abattrait sur eux.

J'étais debout, dans mon salon, en train de mettre un nouveau livre dans mon sac pour le lendemain, et en un éclair, l'idée de L'Expiation était devenue une trame solide.

 

 

 

  • Christelle Lebailly

Dernière Truffe est un loup bien particulier. A la nuit tombée, il débat avec ses confrères de tous les sujets possibles et inimaginables : éducation, société, environnement, politique, culture... Bien sûr, il est encore jeune, et son avis n'a pas grande importance, mais comme tous les loups, il apprécie de se réunir dans la clairière, éclairée à lumière de milliers de lucioles.

Sa grande passion ? Le droit. Les loups adorent les procès, c'est l'occasion pour eux de se lancer dans de grands discours, et de montrer leurs talents d'orateur. Toute la forêt y passe : des lapins qui ne creusent pas leur terrier au bon endroit, aux arbres dont les feuilles masquent le soleil.

Et puis, arriva ce qui devait arriver. Une nuit, les loups se retrouvèrent à juger leur premier humain : Lula.

 

Lien pour se procurer le livre : https://www.christellelebaillyauteur.com/book-inner