Search
  • PCF 63

Luxfer : l'intelligence ouvrière déterminée à sauver l'outil de travail et l'emploi.

Updated: mai 6

Vendredi 26 avril, la direction du site a brutalement annoncé l'arrêt de l'usine mardi 30 avril. Cette manière d'agir, marquée du sceau du mépris, n'entame pourtant pas le moral des salariés mais les galvanise à réunir toutes les conditions du maintien et de la préservation de leur outil de travail dans la perspective de la confirmation d'un repreneur.

 

 

 

Ces derniers mois les salariés ont non seulement fourni les preuves évidentes devant les représentants de l'État que la production assurée à Gerzat revêtait des caractéristiques uniques et précieuses dans le domaine de la métallurgie mais ils ont également démontré leur capacité à faire fonctionner le site.

 

Le PCF et ses élus saluent la dignité et la responsabilité de ces travailleurs attachés à leur métier et engagés pour donner un avenir à notre industrie, trop souvent sacrifiée pour satisfaire l'appétit financier d'actionnaires sans scrupules.

 

L'échange très riche, que notre délégation a pu nouer avec les salariés devant l'usine vendredi, a une nouvelle fois mis en évidence le gâchis immense (humain, économique, technologique, social et environnemental) sur lequel les pouvoirs publics ferment les yeux. Un non-sens puisque notre pays dispose d'atouts considérables pour développer une industrie de pointe qui participe du rayonnement de la France et de la vitalité de nos territoires. Rappelons qu'un emploi créé dans l'industrie entraîne la création de 3 emplois dans les commerces et services.

 

Le Président de la République ne tire aucun enseignement des stratégies financières qui ruinent notre base industrielle : aucune remise en cause de la logique du CICE pour ces grands groupes qui se gavent d'argent public tout en abandonnant l'outil de production et les salariés, aucun nouveau pouvoir de confié aux salariés pour peser face à ces choix, aucun soutien public ou bancaire spécifique aux projets de reprise et alternatifs portés par les salariés.

 

 

Ainsi, Luxfer, qui a touché rien que pour le site de Gerzat 1 million d'euros en 4 ans, fait partie de ces entreprises dont les actionnaires ont été "chouchoutées" avant qu'ils ne sabordent notre patrimoine industriel et cassent l'emploi !

 

Persuadés que le déclin de notre industrie peut être enrayé en s'appuyant sur l'intelligence ouvrière et sur la remise en cause du coût du capital, les communistes et leurs élus continueront d'être aux côtés des salariés du site de Gerzat pour garantir la poursuite de l'activité et la sauvegarde de l'emploi.

 

André CHASSAIGNE, Député du Puy-de-Dôme

Cécile CUKIERMAN, Sénatrice de la Loire et conseillère régionale Auvergne Rhône Alpes

Boris BOUCHET, Conseiller régional Auvergne Rhône Alpes

Catherine FROMAGE, Conseillère régionale Auvergne Rhône Alpes

Christine MEQUIGNON, Candidate aux élections européennes

Jean-Christophe CERVANTES, Conseiller municipal et métropolitain de Clermont-Fd

Marie Thérèse RAMONAT, Conseillère municipale PCF de Gerzat

Pierre MIQUEL, Secrétaire départemental du PCF 63

Julien BRUGEROLLES, Président de l’ADECR63

(Association départementale des élu.e.s communistes et républicains du 63)

 

 

 

1 view