Contraindre l'ordinateur a suivre les musiciens : (1/3) l'introduction de "Echoes"

Le concert de Saint Merry du 27 octobre dernier a permis aux auditeurs d'entendre pour la première fois trois oeuvres dans lesquelles les parties électro suivaient le jeu de Sylvia au piano. Cet article lève le voile sur la technique mise au point par Gérard.

 

Le morceau "Echoes" commence par un duo entre un son de chœur issu d'un instrument virtuel (Plugin Olympus Choir) actionné par une tablette de contrôle relié au Plugin sous Ableton live.

Vous remarquez que la partie de chœur est décomposée en segments calés en position et en durée sur la grille métronomique du morceau. Cette grille correspond à la partition suivante :

Un repère a été placé sur la timeline à chaque début de note (les traits verticaux en gris).

L'articulation du chœur a été mise en mode Legato.

Le tempo de déroulement normal du morceau est de 80. Pour que le déroulement automatique du morceau ne prenne pas le pas sur le déroulement choisi par Sylvia au piano, le tempo est ralenti des 2/3 environ, soit un tempo de 30.

Deux boutons d'un contrôleur (en l’occurrence Traktor Kontrol F1) sont associés en mode toggle aux boutons "repère précédent" et "repère suivant" de l'interface d'Ableton live en mode arrangement :

Il suffit de presser le bouton "Repère suivant" en parfait synchronisation avec le tempo choisi par Sylvia pour que les chœurs suivent le mouvement du piano. L'articulation Legato assure la continuité et le choix de l'attaque des chœurs ce qui donne un effet de réalisme supplémentaire.