La théorie de la tartine, Titiou Lecoq

Updated: il y a 6 jours

Ce roman met en exergue le pouvoir d'internet, que ce soit pour les opportunités qu'il représente mais aussi et surtout les menaces et les impacts que des publications mal intentionnées peuvent avoir sur chacun d'entre nous. Le livre va faire rencontrer trois personnages Marianne, Christophe et Paul, qui a priori ne se seraient jamais rencontrés sans le Web.

 

Un jour, Christophe, fondateur et rédacteur d'un site d'information indépendant tombe sur la première vidéo de "porn revenge", dans les débuts des sex-tape amateurs, mise en ligne sur Youporn par un inconnu. Christophe reconnaît alors le visage d'une jeune femme, Marianne, connu comme blogueuse. Il décide de la prévenir et de l'aider d'abord, à faire disparaître la vidéo, puis à se venger de son ex petit-ami.

Pour parvenir à faire disparaître la vidéo il demande l'aide à l'un de ses pigistes sur des sujets techniques, Paul, et qui est à ses heures perdues, un hacker de grand talent.

Une fois le buzz retombé, il organise ensemble la vengeance de Marianne. Après quelques semaines de harcèlement à base de pizzas, Paul décide de créer une entreprise fictive d'agrandissement du pénis en utilisant les photos et faux témoignages de l'ex-fiancé de Marianne.

La seconde partie du livre commence alors que 10 ans se sont écoulés.

Christophe travaille au sein d'un journal. Marianne qui est en cours de rédaction de sa thèse vit des commissions perçues pour ramener de Belgique l'argent non déclaré par le site d'arnaque de Paul. Dans cette deuxième partie, Marianne souhaite arrêter ces magouilles, Paul lui en veut car son site frauduleux est sa seule source de revenus. Christophe, lui, se bat pour garder la ligne éditoriale de son journal face à une consultante déterminée à vouloir accroître le trafic du site, quitte à le transformer en un simple tabloïd. Du côté de sa vie personnelle, sa femme est de plus en plus distante jusqu'à ce qu'il s'aperçoive qu'elle le trompe. L'envie de savoir comment cela se termine m'a poussée à terminer laborieusement les 100 dernières pages.

 

Ce que je retiens de ce livre c'est que même si la trame peut paraître attirante, je trouve qu'il traîne beaucoup trop en longueur. Alors que dans la première partie nous sommes tenus en haleine pour savoir ce qui va se passer, la deuxième partie est essentiellement caractérisée par le récits des aléas de la vie quotidienne des personnages, chose que je trouve personnellement ennuyeuse.

C'est un aspect que je retrouve très souvent dans les livres et j'ai parfois l'impression que les auteurs se sentent obligés de produire un ouvrage épais, peut-être associent-ils cela à un gage de qualité.

De mon point de vue, je préfère que la longueur soit moins importante mais que chaque page serve à l'histoire, chose qui à mon avis n'est absolument pas le cas dans la seconde partie du livre.

 

Note :

 

 

Je donne donc la note de 3 tasses pour le choix du sujet qui met en exergue à la fois les possibilités offertes par le Web mais également ses risques et dérivés. La trame commence bien et il y a des notes d'humour mais je trouve que la fin est décevante.

 

Roman grand format, 440 pages. Mon exemplaire (acheté 1€ sur un vide-grenier en Charente) est dans les cartons de mon dernier déménagement. Je le mettrai en ligne dès que je le récupère.

 

L'offre la moins cher : le site de revente d'occasion Momox et il n'y a pas de frais de port (livraison gratuite).

 

L'offre des plus petits vendeurs : le site d'occasion Recyclivre, les frais de port sont inclus dans le prix.

 

Voici 2 avis (tous les 2 datant de 2015 mais toujours d'actualité) sur le livre, le 1er est celui du blog "les billets de fanny" et le 2ème est celui du blog "birds ans bicycles".