• Les fugitifs

Marcheurs de rêves - Cabinet Mysteriis de Québec

«Who you gonna call?»

Vampire en boîte, troll épicurien et vilain dragon sont d’affreuses créatures qui s’amusent à terroriser les rêves d’un jeune garçon. L’emprise de ceux-ci l’empêche de se réveiller et si personne n’intervient, l’enfant sera emprisonné à tout jamais dans son affreux cauchemar. Dans ces moments-là, qui allez-vous appeler?.....DREAMBUSTERS!! C’est en fait la confrérie des marcheurs de rêves qui feront appel à vos services pour chasser les monstres qui tourmentent les rêves du jeune gamin. Les fugitifs enfilent leur “one piece” blanc de peintre en bâtiment (malheureusement pour Guylaine et Dany le rose était discontinué) et brandissent leurs capteurs de rêves qu'ils ont minutieusement sélectionnés chez Korvette. Ils sont fin prêts à affronter ce cauchemar, ces créatures de l’incroyable, cette vile prison du sommeil et même peut-être, si l’occasion se présente, une envolée d’outardes attardées!

«Dreams feel real while we’re in them. It’s only when we wake up that we realize something was actually strange....» -Inception

Votre aventure commence au coeur de la chambre de l’enfant à sauver. C’est une chambre de rêve (en espérant que vous comprendrez le sens...) La suite des choses est beaucoup moins sobre que la première. C’est un heureux mélange visuel du film Pagemaster et de la série Nilus de Sandman avec un soupçon de l'esthétique de Jim Henson pour l’univers de Labyrinth. Ce scénario n’est pas qu’un jeu d’évasion, c’est une oeuvre en soi, avec ses univers distincts. Vous verrez qu’à force de le parcourir, vous aurez l’impression que le jeu est immense, mais c’est bien le but d’un rêve “avoir l’impression”. Un vrai coup de maître pour la division des pièces et l’intégration des thèmes pour chacune d’entre elles. L’ambiance sonore évolue à mesure que vous progressez et quand vous pensez avoir tout vu et entendu, et bien, il en reste encore et encore. Chaque pièce est éclairée de façon différente, passant de très claire à plus tamisée. Texture, couleur, odeur et même l’échelle est exploitée de façon très originale (pas une échelle de pompier là, l’autre échelle).

«No, thank you, but I have to solve this Labyrinth. But there aren't any turns or any openings or anything, it just goes on and on!»

-Labyrinth

Au diable les cadenas, à nos souvenirs il y en avait pas (ou peu)... Vous aurez plutôt affaire à des énigmes technologiques, physiques et «mécaniques». On doit l’avouer, nous n’avons pas pris le temps de faire le décompte des énigmes, alors oui oui, on prend la chance d’être hanté par l’esprit vengeur de Gilles Duchesne. Dur de dur de se souvenir de tout, comme on dit: la mémoire est une faculté qui oublie et entre vous et nous : Est-ce que ça vous arrive de vous souvenir clairement de vos rêves? Ce qui ne s’oublie pas par exemple, c’est non seulement la belle variété des énigmes, mais surtout l’originalité de celles-ci. Alors, avant de pénétrer dans ce scénario, voici ce que vous pouvez mettre dans votre petite poche d'en arrière et l’oublier : énigmes répétitives, abus de cadenas, raccourcis immersifs, piètre qualité des casse-tête, absence de technologie et d’effets WOW. Ce sont tous des éléments que vous n’aurez pas la chance de rencontrer dans ce nouveau scénario (ohhh!! pauvre de vous!!).

«You were expecting physical danger ? What could it do, kill ya, huh ? No, in Hell there's real danger. Of losing your mind.» -May dream comes true

Vous ferez la rencontre d’un personnage fort sympathique, fraichement sorti de l’univers emblématique d'Henson (quoique plutôt librement inspiré). Il saura vous guider tout au long de votre folle aventure, alors si vous avez des questions c’est par lui qu’il faut passer. Allez hop, à la cuisine! Peut-être aurez-vous aussi le plaisir de dialoguer avec le petit garçon, du moins, par chance, vous l’entendrez alors ouvrez bien vos jolies petites oreilles et surtout faites gaffe à ne pas vous faire dévorer, car les poêlons sont chauds et les estomacs sont gargantuesques!!

«I have a dream». -M.L.K.

Avec marcheurs de rêves, Cabinet Mysteriis a su nous tisser un rêve encré bien haut, s’élevant sur l’industrie des jeux d’évasion du Québec, tel un phare ouvrant la voie de l’avenir. Eh non, vous n’avez pas rêvé, les fugitifs ont bel et bien établi un nouveau record pour ce scénario. Encore aujourd’hui, le regard vide, Simon reste dans un état quasi végétatif, fixant sa toupie dans l’espérance qu’un jour, elle arrêtera de tourner...

MARCHEURS DE RËVES

Scénario de 60 minutes

Difficulté : Difficile (4/5)

Coût : 32.00$ tx inc.

Fait à 4 personnes, Recommandé de 3 à 7 personnes.

Fait le 17 mars 2019

ÉVALUATION MOYENNE DES FUGITIFS : 93,4%

NOS NOTES EN DÉTAILS ICI!